Physip présente au prochain congrès international sur le sommeil de l’APSS à Baltimore : 4 communications sélectionnées

Le prochain congrès international de l’APSS (organisé conjointement par la Sleep Research Society (SRS) et l’ American Academy of Sleep Medicine) se tiendra aux États-Unis à Baltimore du 2 au 6 juin 2018.

L’expertise de Physip y sera mise en avant : 4 posters seront exposés dans des sections portant sur les enjeux particuliers suivants : XIII. Sommeil et neurodégénérescence, XIV. Instrumentation et méthodologie et II. Désordres respiratoires liés au sommeil. Nous serons heureux de vous rencontrer sur place !

 

* 0293 EEG Spectral Power And Spindle Characteristics Are Associated With Cognitive Impairment In An Aging Population
J Taillard P Sagaspe C Berthomier M Brandewinder H Amieva J Dartigues M Rainfray S Harston P Philip
Sleep, Volume 41, Issue suppl_1, 27 April 2018, Pages A113
Issue Section: XIII. Sleep and Neurodegeneration

* 0315 Inter- And Intra-expert Variability In Sleep Scoring: Comparison Between Visual And Automatic Analysis
V Muto C Berthomier C Schmidt G Vandewalle M Jaspar J Devillers S Chellappa C Meyer C Phillips P Berthomier … Show more
Sleep, Volume 41, Issue suppl_1, 27 April 2018, Pages A121
Issue Section: XIV. Instrumentation and Methodology

* 0492 Polygraphy+ With One EEG Channel Improves Osas Severity Classification
P Escourrou C Berthomier Z Balekji M Brandewinder P Berthomier C Piedvache H Agostini N Puisaix G Roisman
Sleep, Volume 41, Issue suppl_1, 27 April 2018, Pages A185
Issue Section: II. Sleep-Related Breathing Disorders

* 1092 Evaluation Of A Single-channel Automatic Sleep Analysis Software In Sleep Disorders
L Peter-Derex C Berthomier M Brandewinder J Mattout P Berthomier H Bastuji
Sleep, Volume 41, Issue suppl_1, 27 April 2018, Pages A406
Issue Section: XIV. Instrumentation and Methodology

ASEEGA®, outil d’exploration des marqueurs prédictifs de réponse au traitement de l’insomnie par TCC

Dans cet article publié dans Sleep Medicine, les auteurs rapportent que la microstructure du sommeil, en particulier les spindles (ou fuseaux de sommeil), peut constituer un marqueur prédicteur de la réponse au traitement de l’insomnie par thérapie cognitivo-comportementale (TCC). Les chercheurs ont utilisé l’algorithme ASEEGA® développé par Physip pour identifier et caractériser les spindles. Ils ont montré qu’une faible densité de spindles était associée à une réponse plus faible du patient insomniaque à la TCC.

Le spindle peut donc être utilisé comme un marqueur permettant de sélectionner les patients qui sont répondants à la TCC, l’objectif à terme étant d’améliorer le parcours de prise en charge des patients insomniaques en leur proposant la thérapie la mieux adaptée à leur pathologie.

 

Dang-Vu TT, Hatch B, Salimi A, Mograss M, Boucetta S, O’byrne J, Brandewinder M, Berthomier C, Gouin JP, Sleep spindles may predict response to cognitive behavioral therapy for chronic insomnia, Sleep Medicine 39 (2017) 54-⁠61

Physip, Agueris, le CRNL et Faurecia obtiennent le soutien de la DGA pour réaliser le projet de R&D COGNISIM

Communiqué de presse
Paris, le 15 février 2018 – Comment évaluer l’état mental, en particulier le stress et la charge cognitive d’un soldat apprenant à manier une tourelle de char sur un simulateur, ou d’un pilote lors d’un entraînement au combat aérien  ? Et si l’on pouvait capturer, et interpréter ses ondes cérébrales afin de fournir une indication à l’instructeur lui permettant d’adapter et de personnaliser l’entraînement  ?

Ce sont les objectifs de COGNISIM, un projet ambitieux que la Direction générale de l’armement (DGA) a décidé de soutenir via le dispositif RAPID (Régime d’APpui à l’Innovation Duale*). COGNISIM vise à développer une évaluation de la charge cognitive et du stress à partir de l’analyse de l’activité cérébrale en temps réel, destinée à être implémentée dans des simulateurs d’entraînement, pour permettre d’ajuster la difficulté de la simulation à l’état de l’entraîné. L’entraînement devient alors personnalisé, adapté aux forces et faiblesses de chaque entraîné, l’instructeur disposant d’un outil objectif d’optimisation de la formation.

Sur une durée de 36 mois, le projet COGNISIM réunit deux PME, un partenaire académique et un grand groupe industriel. Physip, leader du projet, est en charge de l’identification des marqueurs de charge mentale et de stress basée sur l’analyse de l’activité cérébrale par l’électroencéphalogramme (EEG), de façon automatique et temps réel, à partir d’un nombre réduit de capteurs. La société AGUERIS, filiale du groupe CMI Defence, intègre le dispositif COGNISIM au sein un simulateur d’entraînement des équipages de tourelles et effectue la mise en situation des entraînés. Le CRNL (Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon) apporte les méthodes de validation scientifique d’une approche innovante de la charge mentale basée sur un nombre réduit de capteurs. Enfin, Faurecia apporte son expertise technologique dans le domaine automobile et ouvre la réflexion sur des possibles applications dans un contexte où les industriels explorent la faisabilité de l’analyse de l’activité cérébrale.

En environnement militaire, comme dans le monde des applications civiles, COGNISIM permettra d’exploiter l’information sur l’état de l’entraîné afin d’adapter la difficulté de la simulation pour optimiser la formation et l’entraînement. L’entraînement par simulation est le premier cas d’utilisation visé et sera étudié en étroite collaboration avec des experts opérationnels issus des armées. A terme, d’autres applications sont envisagées, notamment le monitoring en situation de conduite ou de pilotage, pour identifier les situations qui génèrent de la charge cognitive ou du stress.

 

Partenaires

PHYSIP
Physip conçoit, développe et commercialise des solutions d’analyse du sommeil et de la vigilance, basées sur l’activité cérébrale, sur l’électroencéphalogramme (EEG) en particulier. Pionnier dans le domaine, Physip travaille depuis plus de 15 ans avec des laboratoires de recherche médicale de pointe pour mettre au point des outils fiables, performants, robustes et simples d’utilisation. Analyse experte du sommeil, monitoring de la somnolence, mesure du besoin de sommeil, anticipation du risque de performances dégradées, toutes les solutions proposées par Physip ont en commun d’être entièrement automatiques, et de réduire le nombre de capteurs nécessaires au minimum La société est membre du programme GENERATE d’accompagnement des startups du GICAT.

Pour plus d’informations sur Physip contacter Marie Brandewinder, Directrice Générale, M.Brandewinder@physip.fr

AGUERIS
Filiale à 100% du Groupe CMI, qui vient de fêter son bicentenaire, Agueris (Paris, France) est un acteur de référence dans la simulation et la formation. La société conçoit, développe, intègre, déploie et supporte des solutions d’entrainement basées sur les technologies de simulation, pour la défense et pour l’industrie. Agueris développe en particulier des simulateurs spécifiques pour les véhicules et pour l’entrainement au tir, avec de la simulation virtuelle, la simulation embarquée et le Virtual Maintenance Training, de façon à optimiser l’efficacité opérationnelle grâce à des solutions compétitives de simulation et de formation. Les développements de COGNISIM sont appelés à être intégrés dans les nouvelles solutions de simulation développées par AGUERIS. AGUERIS est membre du GICAT et parrain de Physip dans le cadre de GENERATE.

Pour plus d’informations sur AGUERIS contacter Emmanuel Chiva, Chief Strategy Officer, chiva@agueris.com

L’INSERM/ L’EQUIPE U1028 / Le CRNL
L’équipe Dynamique Cérébrale et Cognition (DYCOG) du CRNL est spécialisée dans l’étude de la cognition humaine, et ses déficits dans diverses pathologies neurologiques et psychiatriques. Les techniques d’investigations utilisées sont principalement l’électrophysiologie invasive (SEEG) et non-invasive (EEG et MEG), la neuroimagerie (IRM, TEP) et les mesures comportementales (temps de réaction, choix, mouvements des yeux, …). Les chercheurs et ingénieurs impliqués dans le projet COGNISIM sont plus particulièrement spécialisés dans l’analyse et la modélisation des données EEG et les applications en interfaces cerveau-machine. Ils mettront ici à profit leur expertise en méthodologie, planification et réalisation d’expérience chez l’homme.

Pour plus d’informations sur le CRNL contacter Jérémie Mattout, jeremie.mattout@inserm.fr

FAURECIA
Fondé en 1997, Faurecia est devenu en 20 ans un acteur majeur de l’industrie automobile. Avec 330 sites dont 30 centres de R&D répartis dans 34 pays, Faurecia est un leader mondial dans ses trois domaines d’activités : sièges d’automobiles, systèmes d’intérieurs et mobilité propre. Son offre technologique forte fournit aux constructeurs automobiles des solutions pour la vie intuitive à bord (Smart Life on Board) et la mobilité durable (Sustainable Mobility). Le Groupe a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 18,7 milliards d’euros et emploie 100 000 personnes. Faurecia est coté sur le marché NYSE Euronext de Paris.

En savoir plus : www.faurecia.fr

 

*Dispositif RAPID
Le dispositif RAPID  (Régime d’APpui à l’Innovation Duale) est un dispositif de la Direction générale de l’armement (DGA), en partenariat avec la Direction Générale des entreprises (DGE). Il soutient des projets de recherche industrielle ou de développement expérimental à fort potentiel technologique, présentant des applications militaires mais aussi des retombées pour les marchés civils. Ces projets d’innovation duale sont proposés par des PME ou des ETI indépendantes de moins de 2  000 salariés, seules ou en consortium avec une entreprise ou un organisme de recherche.

 

> Télécharger le communiqué de presse Physip, Agueris, le CRNL et Faurecia obtiennent le soutien de la DGA pour réaliser le projet de R&D COGNISIM

Physip à l’honneur lors du lancement du PEA MMT en présence de Florence Parly, Ministre des Armées

Le 16 mars 2018, le Plan d’Etude en Amont (PEA) Man Machine Teaming (MMT) pour le développement de l’intelligence artificielle appliquée à l’aéronautique de combat a été lancé en présence de Florence Parly, Ministre des Armées, d’Eric Trappier, P-DG de Dassault Aviation, et de Patrice Caine, P-DG de Thales. La DGA a chargé Dassault Aviation et Thales de fédérer et de stimuler l’écosystème français de l’Intelligence Artificielle autour de cette thématique.

Marie Brandewinder, DG de Physip, était invitée en tant que PME innovante à intervenir au cours d’une table ronde sur les enjeux du projet, aux côtés de représentants de l’armée de l’air, la DGA, Dassault, Thales, Watiz, l’institut DATAIA et l’ISAE.

Physip a mis en avant l’intérêt pour la thématique clé du monitoring pilote et équipage de ses technologies d’analyse de la vigilance basées sur l’électroencéphalogramme (EEG).

 

> En savoir plus sur le projet Man Machine Teaming

> Vidéo du lancement du projet Man Machine Teaming

L’expertise de Physip mise en avant au prochain Congrès du sommeil : 5 communications sélectionnées !

Physip participera au Congrès du sommeil qui se déroulera à Marseille du 23 au 25 novembre 2017 et des travaux pour lesquels l’expertise Physip est requise seront présentés au cours de cinq communications.

 

Deux communications orales :

* « Dynamique de l’accumulation de la pression du sommeil versus somnolence objective au cours d’une veille prolongée chez des patients TDAH somnolents » J. Taillard, S. Bioulac, S. Couturier, P. Sagaspe, C. Berthomier, M. Brandewinder, P. Philip (communication n° CO 1-6) sera présentée à la séance de Communications orales 1 : Chronobiologie, Psychiatrie et Insomnie du Jeudi 23 novembre de 11h50 en Salle Endoume.

* « Intérêt de la polygraphie ventilatoire avec une voie EEG pour la classification de la sévérité du SAHOS » P. Escourrou, Z. Balekji, C. Berthomier, G. Baffet, M. Brandewinder, P. Berthomier, N. Puisais, C. Colas des Francs, F. Aussert, G. Roisman (communication n°CO 4-3) sera présentée à la séance de Communications orales 4 : Diagnostic, mécanismes physiopathologiques du SAS du Vendredi 24 novembre de 11h20 en Salle Sormiou.

 

Trois posters exposés lors de la session du Vendredi 24 novembre de 13h30 à 15h

* « Evaluation de l’analyse automatique du sommeil Aseega dans les pathologies du sommeil » L. Peter-Derex, C. Berthomier, M. Brandewinder, J. Mattout, P. Berthomier, H. Bastuji (poster n°73, thème Recherche fondamentale – Chronobiologie – Epidémiologie – Physiologie)

* « Variabilité inter et intra-expert dans la comparaison entre analyses visuelle et automatique de données polysomnographiques » V. Muto, M. Brandewinder ,  C. Berthomier, P. Berthomier, G. Vandewalle,  M. Jaspar, C. Meyer, S.  Chellappa, J. Mattout, P. Maquet (poster n°91, thème Recherche fondamentale – Chronobiologie – Epidémiologie – Physiologie)

* « Caractéristiques des fuseaux de sommeil associés au risque d’apparition de troubles cognitifs légers chez le sujet âgé » J. Taillard, P. Sagaspe, C. Berthomier, M. Brandewinder, H. Amiéva, J.-F. Dartigues, M. Rainfray, S. Harston, P. Philip (poster n°64, thème Recherche fondamentale – Chronobiologie – Epidémiologie – Physiologie)

Physip était présente au congrès du sommeil de Strasbourg, 17-19 novembre 2016

Physip était présente à Strasbourg au congrès du sommeil, merci à tous d’être passés nous voir !

Les travaux menés par Physip en collaboration avec l’université de Bordeaux (laboratoire Sanpsy), le CMRR du CHU de Bordeaux et le CMRR du CHU de Nice ont fait l’objet d’une communication orale : « La diminution de la puissance des bandes delta, theta et sigma de l’EEG de sommeil est associée auw troubles cognitifs légers chez les sujets agés » présentée par J. Taillard.

Physip sera présente au congrès de l’ESRS à Bologne, Italie, 13-16 septembre 2016

Physip sera présente au 23e congrès de l’European Sleep Research Society (ESRS), qui se tiendra du 13 au 16 septembre 2016 à Bologne.

Les résultats intermédiaires concernant le projet SCOAL mené en collaboration avec le laboratoire Sanpsy (Université de Bordeaux), le CNRL et le CHU de Bordeaux seront communiqués via le poster : « Automatic Analysis of Single-Channel Sleep EEG: Validation in patients with mild cognitive impairment » C. Berthomier, M. Brandewinder, P. Sagaspe, P. Berthomier, J Mattout, P. Philip, J. Taillard.

N’hésitez pas à venir nous renconter !

Physip très fière de participer au projet SEFA-IKKY, WP1.6.

Le projet SEFA vise à préparer et développer des fonctions et systèmes innovants pour les cockpits des aéronefs à venir. SEFA est financé par le Programme d’Investissements d’Avenir. Le projet IKKY, constitutif du projet SEFA, « Intégration du cocKpit et de ses sYstèmes », a pour objectif la définition et la conception d’architectures de cockpit et de systèmes optimisées avec Interface Homme Machine Simplifiée (Facteurs Humains) et fonctions à forte valeur ajoutée. Il réunit les acteurs de référence du domaine aéronautique civil, et notamment Airbus Aviation, Airbus Helicopters, Dassault, Thales, Bertin, Continental, Onera, Sagem, Zodiac.

Le WP1.6 vise à l’évaluation en temps réel de l’état physiologique, cognitif et émotionnel du pilote d’hélicoptère. Physip rejoint l’IRBA, Cognac-G, le CMLA et Thalès Training and Simulation dans ce projet. Physip, en partenariat avec l’IRBA, sera en charge des aspects EEG du WP 1.6.

Plus d’information sur les projets SEFA et IKKY [ici], et sur le CORAC, le COnseil pour la Recherche Aéronautique Civile [].