L’expertise de Physip mise en avant au prochain Congrès du sommeil : 5 communications sélectionnées !

Physip participera au Congrès du sommeil qui se déroulera à Marseille du 23 au 25 novembre 2017 et des travaux pour lesquels l’expertise Physip est requise seront présentés au cours de cinq communications.

 

Deux communications orales :

* « Dynamique de l’accumulation de la pression du sommeil versus somnolence objective au cours d’une veille prolongée chez des patients TDAH somnolents » J. Taillard, S. Bioulac, S. Couturier, P. Sagaspe, C. Berthomier, M. Brandewinder, P. Philip (communication n° CO 1-6) sera présentée à la séance de Communications orales 1 : Chronobiologie, Psychiatrie et Insomnie du Jeudi 23 novembre de 11h50 en Salle Endoume.

* « Intérêt de la polygraphie ventilatoire avec une voie EEG pour la classification de la sévérité du SAHOS » P. Escourrou, Z. Balekji, C. Berthomier, G. Baffet, M. Brandewinder, P. Berthomier, N. Puisais, C. Colas des Francs, F. Aussert, G. Roisman (communication n°CO 4-3) sera présentée à la séance de Communications orales 4 : Diagnostic, mécanismes physiopathologiques du SAS du Vendredi 24 novembre de 11h20 en Salle Sormiou.

 

Trois posters exposés lors de la session du Vendredi 24 novembre de 13h30 à 15h

* « Evaluation de l’analyse automatique du sommeil Aseega dans les pathologies du sommeil » L. Peter-Derex, C. Berthomier, M. Brandewinder, J. Mattout, P. Berthomier, H. Bastuji (poster n°73, thème Recherche fondamentale – Chronobiologie – Epidémiologie – Physiologie)

* « Variabilité inter et intra-expert dans la comparaison entre analyses visuelle et automatique de données polysomnographiques » V. Muto, M. Brandewinder ,  C. Berthomier, P. Berthomier, G. Vandewalle,  M. Jaspar, C. Meyer, S.  Chellappa, J. Mattout, P. Maquet (poster n°91, thème Recherche fondamentale – Chronobiologie – Epidémiologie – Physiologie)

* « Caractéristiques des fuseaux de sommeil associés au risque d’apparition de troubles cognitifs légers chez le sujet âgé » J. Taillard, P. Sagaspe, C. Berthomier, M. Brandewinder, H. Amiéva, J.-F. Dartigues, M. Rainfray, S. Harston, P. Philip (poster n°64, thème Recherche fondamentale – Chronobiologie – Epidémiologie – Physiologie)

Physip était présente au congrès du sommeil de Strasbourg, 17-19 novembre 2016

Physip était présente à Strasbourg au congrès du sommeil, merci à tous d’être passés nous voir !

Les travaux menés par Physip en collaboration avec l’université de Bordeaux (laboratoire Sanpsy), le CMRR du CHU de Bordeaux et le CMRR du CHU de Nice ont fait l’objet d’une communication orale : « La diminution de la puissance des bandes delta, theta et sigma de l’EEG de sommeil est associée auw troubles cognitifs légers chez les sujets agés » présentée par J. Taillard.

Physip sera présente au congrès de l’ESRS à Bologne, Italie, 13-16 septembre 2016

Physip sera présente au 23e congrès de l’European Sleep Research Society (ESRS), qui se tiendra du 13 au 16 septembre 2016 à Bologne.

Les résultats intermédiaires concernant le projet SCOAL mené en collaboration avec le laboratoire Sanpsy (Université de Bordeaux), le CNRL et le CHU de Bordeaux seront communiqués via le poster : « Automatic Analysis of Single-Channel Sleep EEG: Validation in patients with mild cognitive impairment » C. Berthomier, M. Brandewinder, P. Sagaspe, P. Berthomier, J Mattout, P. Philip, J. Taillard.

N’hésitez pas à venir nous renconter !

Physip très fière de participer au projet SEFA-IKKY, WP1.6.

Le projet SEFA vise à préparer et développer des fonctions et systèmes innovants pour les cockpits des aéronefs à venir. SEFA est financé par le Programme d’Investissements d’Avenir. Le projet IKKY, constitutif du projet SEFA, « Intégration du cocKpit et de ses sYstèmes », a pour objectif la définition et la conception d’architectures de cockpit et de systèmes optimisées avec Interface Homme Machine Simplifiée (Facteurs Humains) et fonctions à forte valeur ajoutée. Il réunit les acteurs de référence du domaine aéronautique civil, et notamment Airbus Aviation, Airbus Helicopters, Dassault, Thales, Bertin, Continental, Onera, Sagem, Zodiac.

Le WP1.6 vise à l’évaluation en temps réel de l’état physiologique, cognitif et émotionnel du pilote d’hélicoptère. Physip rejoint l’IRBA, Cognac-G, le CMLA et Thalès Training and Simulation dans ce projet. Physip, en partenariat avec l’IRBA, sera en charge des aspects EEG du WP 1.6.

Plus d’information sur les projets SEFA et IKKY [ici], et sur le CORAC, le COnseil pour la Recherche Aéronautique Civile [].

 

Physip sera présente aux JPRS, Journées Pratiques Respiration Sommeil, les 2 et 3 octobre 2015 à Montpellier

news_JPRS logo
Vous voulez une présentation de notre offre de solutions pour améliorer la précision de la polygraphie ventilatoire ? Profiter de nos offres spéciales salon ? Prendre un café, vous détendre, recharger votre portable ? N’hésitez pas, venez nous rendre visite stand 23.

Le site des JPRS liste 5 bonnes raisons de venir aux JPRS :

  • C’est l’actualité sommeil de l’année
  • Ca colle à ma pratique quotidienne
  • C’est convivial
  • Je valide mon DPC
  • C’est à Montpellier

Ajoutons-en une :

  • Il y a Physip !

Au plaisir de vous accueillir, stand 23.

Diagnostic de l’apnée en ORL

logo AFSORL
Physip sera présente à la Journée de Printemps de AFSORL (Association Française Sommeil en ORL). Cette journée associe une journée annuelle sur le thème de « l’endoscopie sous sommeil induit », elle est associée à une formation concernant « le diagnostic des troubles obstructifs du sommeil ».

Physip présentera ses solutions pour améliorer la précision de la polygraphie ventilatoire pour un diagnostic plus précis et plus efficace du syndrome d’apnées du sommeil.

La journée a lieu le 11 avril 2015, à l’Espace Saint Martin, 199 rue Saint Martin, 75003 PARIS.

Nous nous ferons un plaisir de vous accueillir sur notre stand.

Spindles et vulnérabilité aux troubles du sommeil en situation de stress

logo-concordia
Dans une publication récente dans Frontiers in Human Neuroscience, l’équipe de Thien Thanh Dang-Vu de l’Université de Concordia établit un lien entre la vulnérabilité aux troubles du sommeil – en particulier l’insomnie – en situation de stress  et les caractéristiques des spindles des sujets étudiés. Les sujets – des étudiants –  qui présentent une activité spindle plus faible au début du semestre ont davantage tendance à développer des troubles de sommeil en période de préparation d’examen.

Pour cette étude, à laquelle Christian Berthomier et Marie Brandewinder sont associés, l’équipe de Thien Thanh Dang Vu s’est appuyée sur l’analyse de spindles, l’analyse spectrale et la réjection d’artefacts fournies par ASEEGA Recherche. Physip félicite chaleureusement toute l’équipe et nous les remercions pour leur confiance.

> En savoir plus sur cette étude